Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LÎLOMOT » POÉMES » AMOUR » A ADELINE, DETENUE A PERPETUITE

A ADELINE, DETENUE A PERPETUITE

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 A ADELINE, DETENUE A PERPETUITE le Ven 21 Oct - 16:25

le-rimailleur

avatar

2 Re: A ADELINE, DETENUE A PERPETUITE le Ven 21 Oct - 17:33

Invité

avatar
Invité
je ne sais pas de qui tu parles, mais c'est bien écrit (tu devrais écrire plus gros car j'ai eu du mal à lire) merci pour l'échange   amicalement

MISSMOT

avatar
modo
modo
Superbe!!!!!
vraiment un travail magnifique que je ne saurais entreprendre.
c'est vraiment très beau. Adeline a fait des choix biens cruels. Autant pour ses crimes que pour son avenir...
bravo l'artiste. Belle lecture. Merci


***********************************************************
Lire délivre... angelo

4 Re: A ADELINE, DETENUE A PERPETUITE le Sam 22 Oct - 16:41

le-rimailleur

avatar
Voici l'explication du poème A ADELINE, dont d'autres versions apparaissent dans divers recueils de poèmes dont un conte en prose (actuellement non achevé) : Adeline femme d’une troublante beauté mais d’une folie sans limites, a exigé de son fiancé qu’il la jette dans un cachot à vie. Elle a tout fait pour arriver à ses fins : menaces, refus de relations normales entre futurs époux, coups et blessures, tentatives d’incendies de leur maison, sabotage de la voiture, vols, scandales, etc. Adeline a toujours refusé de se faire soigner. Finalement, un ami du couple a accepté d’héberger la jeune femme au sous-sol d’une ferme en Normandie, dans une pièce de 12 m², aménagée et fermée par une robuste grille. Cette mise au cachot fut le cadeau d’anniversaire de ses vingt-trois ans, en 1978. Au moment où l’auteur écrit ce poème, la prisonnière est incarcérée depuis bientôt trente-cinq années. Elle a donc cinquante-huit ans. On a du mal à comprendre un tel comportement, lorsqu’on sait que tout détenu attend son jour de sortie définitive. Adeline exige de temps en temps sa libération qui lui est systématiquement refusée. Il faut dire qu’elle annonce une «vengeance terrible !». Elle n’a jamais reçu la visite de son ancien compagnon qui serait d’ailleurs décédé, victime d’un accident de la voie publique, peu de temps après son emprisonnement. On ne peut pas accuser ses «geôliers» de séquestration puisque la «séquestrée» est consentante. Cette histoire est inspirée d’un fait divers authentique découvert sur Internet. Cela ne peut s’inventer !

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum